Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Evénement en cours

Le BCBB prépare actuellement son tournoi régional qui aura lieu le 23 et 24 octobre 2021.

©2021 BCBB by Omi44

L'interview de Jérémy...


Jérémy BLOUTIN


Salut Jérémy, quel âge as-tu ? 
J'ai 34 ans
Parlons d’abord de ta carrière de joueur… Quel a été ton meilleur classement ?
Mon meilleur niveau a été A2 [équivaut à N2-N3 maintenant], et j’ai été 113ème français.

 

Quel est ton tableau de prédilection ?
Je préfère le simple
Quels diplômes as-tu passé pour être entraîneur ?
J’ai d’abord passé un BE multisport, puis un BE de badminton et enfin un DE de badminton (équivaut à un BAC + 3).

 

Quel a été ton parcours d’entraîneur ?
J’entraîne au FIB depuis 16 ans (2005), d’abord quelques heures avec des entraînements dans d’autres club aux alentours puis finalement à temps plein avec une mise-à-disposition à Bain, depuis 8 ou 9 ans.

 

Quel niveau entraînes-tu au FIB ?
Les (équipes) nationales, les (équipes) régionales et les jeunes.

 

Prônes-tu un style de jeu ?
Absolument pas, je ne souhaite pas mettre tout le monde dans le même moule. Chacun a un style de jeu qui lui est propre et je ne souhaite pas faire des séances avec un style de jeu formaté.

 

As-tu alors une méthode particulière ?
Oui, je souhaite mettre en avant le côté relationnel et convivial. Le plus important pour moi est de privilégier le côté chaleureux et le plaisir, autant pour moi que pour les joueurs.
Et qui préfères-tu entraîner ? les compétiteurs, les loisirs ?
Sans hésitation, les jeunes. Ils sont assidus, à l’écoute et leur progression est visible rapidement. Mais d’ordre général, que ce soit pour les jeunes ou les adultes, ma préférence va très naturellement vers une salle où règne une bonne ambiance. Par exemple, je préfère entraîner des loisirs où tout le monde s’amuse et se divertit plutôt que des compétiteurs ou du haut-niveau où on en oublierait presque de prendre du plaisir.

 

Cela ne t’empêche pas d’avoir eu de belles réussites en tant qu’entraîneur… De quoi ou de qui es-tu le plus fier ?
Baptiste (Labarthe), sans aucun doute… Il a commencé en minibad à Bain avant de venir me retrouver au FIB. Baptiste est tout de même en équipe de France, double champion d’Europe, triple champion de France…

 

Que penses-tu du BCBB ?
C’est un club convivial et très plaisant. Je suis toujours très heureux d’y aller malgré la route car, au-delà du travail, il y a une ambiance sympa et toujours agréable où on peut retrouver une bande de copains. En plus, vous avez des infrastructures de folie qui font des envieux dans beaucoup de club aux alentours.


As-tu noté une évolution depuis que tu es à Bain ?
Ce n’est pas difficile de répondre à cette question. Chez les adultes, quand je suis arrivé, l’équipe première était en D2 (départementale) ; elle est désormais en R2 (régionale).
Chez les jeunes, l’évolution est également notable puisque nous avions une dizaine de jeunes au championnat d’Ille-et-Vilaine cette année.

 

Quels sont les points forts du club ?
Vous bénéficiez d’une grosse structuration avec un bon investissement des bénévoles, surtout dans l’encadrement, ce que nous ne retrouvons pas forcément dans les autres clubs. Pour les jeunes, le club a fait de gros efforts avec la mise en place d’un groupe « élite » que j’entraîne le vendredi après-midi et un autre groupe le lundi soir dont la séance est animée par des bénévoles. La plus grosse satisfaction pour un entraîneur est d’intégrer des jeunes à l’équipe première, ce qui s’est produit cette année et qui devrait se reproduire de plus en plus dans les années qui viennent.

 

Quelles sont les améliorations à apporter ?
J’aimerais bien faire progresser les jeunes pour les emmener à un niveau régional, ce serait sympa. Ça va venir. Et le plus important serait de pouvoir stabiliser les équipes adultes.
 
Un grand merci à Jérémy...

L'interview de Maxime...

Bonjour, nous sommes le 2 décembre 2020… Si tu veux bien, faisons comme si nous ne nous étions jamais vus afin que les visiteurs puissent apprendre à te connaître….

 

Comment t’appelles-tu ? Maxime HABELIN

Quel âge as-tu ?    43 ans

Depuis quand travailles-tu à la cave ?    4 ans et demi

 

Parlons davantage du sponsoring...

 

Depuis combien de temps es-tu sponsor ?   Nous sommes partenaires depuis 2 ans et demi puisque nous étions déjà fournisseurs avant de devenir officiellement sponsor.

 

Comment es-tu devenu sponsor ?   J’ai été démarché par un adhérent qui était client.

 

Comment se passe le partenariat de manière générale ?  Il se passe très bien. Le club de badminton, que ce soit les joueurs ou le bureau jouent vraiment le jeu. Je fournis et il y a un retour très important : cela a amené une nouvelle clientèle. Il y a plus d’animations. 

 

Maintenant que tu connais bien le club et ses adhérents, peux-tu nous dire si tu avais déjà beaucoup de clients du club avant ? 
Non, 3… Maintenant c’est bien plus. Il est difficile de quantifier exactement le nombre de licenciés qui viennent au magasin mais les passages sont très réguliers et ça donne envie de s’investir encore plus pour le club.

 

Comment s’appelle le directeur du magasin ?    Kevin BLANCHARD. 

 

J’imagine que tu as évoqué le partenariat avec lui… Qu’en pense-t-il ? A-t-il le même ressenti que toi ?
Oui. Il voit les chiffres. Je note tout pour le badminton. Il est très satisfait des chiffres et n’hésite pas à accepter les demandes du club. Il est venu l’année dernière au TR (Tournoi régional). Il trouve que ça fonctionne très bien d’autant que le bureau vient faire le plein de provisions pour chaque événement du club (notamment le tournoi régional, bad’Halloween, le tournoi de noël, la journée de l’équipe régionale et le barbecue du club)

 

Si tu devais citer quelques points positifs ?   Sans hésiter, la grosse publicité, que ce soit sur les réseaux sociaux ou le bouche-à-oreille car les adhérents n’hésitent pas à en parler autour d’eux. Sans parler forcément du chiffre d’affaires, j’apprécie tout particulièrement le gros investissement pour les tournois : il y a toujours  plein de bénévoles avec un très bon accueil, un côté humain qui donne envie d’en faire plus.

 

Les points à améliorer ?   Ce n’est pas forcément inhérent à nos relations mais malheureusement, il est difficile de se projeter en raison des circonstances actuelles. Il faudra faire un point bientôt car le sponsoring arrive à son terme 3 ans.

 

Connaissais-tu le bad avant que nous venions te solliciter ? Pas du tout. 

 

Ça t’a donné envie d’essayer ?    Oui, j’ai pris une licence l’année dernière et j’ai recommencé cette année. J’aime beaucoup le club, l’ambiance qui se dégage. Le sport en lui-même est très physique pour bien décompresser, se défouler…

 

Cela t’intéresserait-il de faire partie d’une équipe ou de faire de la compétition ?   Ça reste un loisir. Je ne souhaite pas faire de compétition car je suis trop vieux (rire).

 

Un conseil ?    Continuer dans le même style… C’est un club qui progresse avec une bonne ambiance….

 

Et si tu avais quelque chose à dire à un futur sponsor qui ne le sait pas encore ?   Sans hésiter, il faut signer avec le badminton en terme de communication, de pub…. De chaleur… C’est très carré et en même temps, personne ne se prend la tête. Le travail va beaucoup plus vite et c’est très appréciable car ce n’est pas le cas avec toutes les structures.

 

Un grand merci Max pour ton soutien, ta bonne humeur, tes conseils en magasin et à bientôt sur les courts !!!

Service gratuit facile et accessible à tous

Je crée mon site Internet
Créez votre blog gratuit avec